German Icon English Icon
PDF Download

Les quatre phases de la pratique du Gourou Yoga

Le processus des neuf respirations est le nettoyage de base. La pratique la plus importante du Guru Yoga est décrite en termes des quatre phases suivantes:

 

1. la visualisation de la présence du gourou au paradis devant nous et la récitation de l'invocation,

2. recevoir la purification du gourou en utilisant des nectars de sagesse,

3. recevoir les bénédictions du gourou au moyen de l’autonomisation des trois lumières et

4. les récitations de prières et de mantras.

 

 

Première phase: La visualisation du gourou

En exprimant la syllabe germe A, le praticien visualise le Gourou Tapihritsa dans l'espace situé au-dessus de la pièce devant lui.

 

Dans ce cas, Tapihritsa est transparent ou translucide, son corps est aussi clair et vide qu'un arc-en-ciel car il représente l'inséparabilité de la clarté et du vide. Il est blanc pur comme un cristal de quartz car il a été parfaitement nettoyé de toutes les obscurcissements et souillures. Il est complètement nu et sans fioritures, car il est complètement libre de toutes les pensées discursives et opérations de l'esprit en relation avec le processus de pensée. Et il est visualisé assis dans une contemplation paisible au milieu d'une sphère de lumière arc-en-ciel flottant dans le ciel, car il a déjà atteint le corps de lumière de la Grande Transition. Cela indique que sa nature est la sagesse, la conscience primordiale ou la gnose. Mais il ne faut pas la visualiser comme un aspect plat et bidimensionnel, comme une peinture sur un mur, mais comme une image tridimensionnelle, translucide et immatérielle, comme un arc-en-ciel apparaissant dans le ciel. On devrait sentir qu'il est toujours vivant et réellement présent, assis dans l'espace devant le pratiquant et le regardant avec compassion et amoureux bonté. C'est donc une rencontre très personnelle.

 

En outre, il faut penser que cette figure lumineuse de Tapihritsa représente l’union de tous les gourous, de tous les maîtres et de toutes les lignes de transmission du Dzogchen qui ont été reçues dans cette vie et dans toutes les vies précédentes. On prie avec ferveur avec une dévotion sincère envers ce Maître comme s'il existait réellement, en lui offrant des offrandes, y compris un Puja de Ganachakra, que ces offrandes existent réellement ou ne soient visualisées que dans l'imaginaire. Enfin, on demande les bénédictions des pouvoirs du corps, de la parole et de l'esprit du gourou.

 

Après avoir clairement visualisé le gourou de cette manière et orienté son esprit vers lui, on récite souvent ou au moins trois fois l'invocation suivante:

 

CHI TSUK DE WA CHEN PO PHO DRANG DU,
DRIN CHAN TSA WE LA MA LA SOL WA DEB,
SANG GYE SEM SU TÖN PA RIN PO CHE,
RANG NGO RANG GI SHE PAR DSCHIN GYI LOB.

 

Dans le palais de la grande félicité sur la couronne de ma tête,
Est-ce que mon gourou racine bienveillant à qui je prie;
Le Bouddha est mon propre esprit: Oh enseigneur précieux,
S'il vous plaît, accordez la bénédiction que je reconnaisse ma propre nature!

 

De plus, d'autres prières d'invocation peuvent être utilisées à cette fin.

 

EMAHO!
KU SUM DON DAN LA MA KA DRIN CHAN,
KHYED KYI THUG-JE JYIN LAB CHI TA-WA,
DAG GI GYUD LA NYUR DU TSAL DU SOL!

 

CHYI NANG SANG WE BAR CHAD KUN ZHI NE,
RANG SEM KUN ZANG NYUR DU DRUB GYUR CHIK!
LA ME JYIN LAB SEM LA JUG PAR SHOK!
LA ME JYIN LAB SEM LA JUG PAR SHOK!
LA ME JYIN LAB SEM LA JUG PAR SHOK!

 

Emaho! (C'est merveilleux!)
Oh, mon gentil Maître, à qui appartient la nature du Trikaya,
Que ta compassion et ta bénédiction soient présentes!
S'il vous plaît donne ce rapide pour mon flux d'esprit!

 

Et après tous les obstacles extérieurs, intérieurs et secrets sont apaisés,
Puis-je réaliser rapidement mon propre esprit en tant que Kuntu Zangpo!
Que la bénédiction du Maître entre dans mon esprit!
Que la bénédiction du Maître entre dans mon esprit!
Que la bénédiction du Maître entre dans mon esprit!

 

Et la deuxième prière est la suivante:

 

EMAHO!
DU SUM SANG GYE MA LU JYUNG WE NE,
BYIN LAB TÖN PA KUN TU ZANG PO ZHE,
TSA-WE LA ME ZHAB LA SOL WA DEB,
RANG RIG YE SHE CHAR WAR GYIN GYI LOB.

 

Emaho! (C'est merveilleux!)
Les bénédictions de celui qui est connu sous le nom de l'enseignant Kuntu Zangpo,
Sont la source ultime de tous les bouddhas des trois temps.
Je prie aux pieds de mon gourou racine de me donner la bénédiction,
Ce qui peut survenir en moi à travers la perception originale de l'apercevoir de soi.

 

 

Phase deux: Purification avec des nectars de sagesse

En réponse à notre attitude d'abandon passionné et d'ouverture sans réserve envers lui, nous visualisons que des rayons de lumière blanche brillante émanent du centre du cœur de Gourou Tapihritsa, qui se transforme spontanément en flux du nectar blanc éclatant de la sagesse. Celui-ci traverse l'ouverture située au sommet de sa propre tête et descend par le canal central jusqu'à ce qu'il remplisse tout le corps. Ce nectar blanc brillant représente la sagesse du gourou et lave et purifie tous nos péchés et obscurcissements, y compris tous les souillures émotionnelles et les traces karmiques héritées du passé ancien. En conséquence, notre corps est complètement purifié et nettoyé, transformant tout notre être en un récipient approprié, pur comme un vase en cristal rempli de lumière, prêt à recevoir les bénédictions et les initiations données par le Maître.

 

 

Troisième phase: La réception des pouvoirs

Au terme de ce processus de purification, le praticien est maintenant bien placé pour recevoir les initiations et les transmissions des règles de Dzogchen. Nous entonnons les syllabes AH, OM et HUNG, qui désignent les dimensions du corps, de l'esprit et de la parole de l'individu. Aussi, en réponse à notre culture de foi et de dévotion intenses, ces syllabes, sous forme de lettres tibétaines lumineuses, apparaissent alors spontanément aux trois endroits secrets ou aux trois portes secrètes à la surface du corps du gourou, c'est-à-dire sur son front, à son cou et à son cœur.

 

Ensuite, des rayons de lumière dans leurs couleurs respectives émanent de ces syllabes et touchent les trois emplacements correspondants à la surface de notre propre corps, où ces lumières et leur énergie sont absorbés. De cette manière, on reçoit et on s'unit avec la connaissance et la sagesse du corps, de la parole et de l'esprit du gourou.

 

En particulier de la syllabe blanche A sur le front du gourou émet un rayon de lumière blanche et rayonnante qui atteint notre propre centre du front. Ainsi, tous les péchés et les obscurcissements de notre corps sont purifiés et nous reçoit le pouvoir et les réalisations spirituelles (ou Siddhis) du corps du gourou. On est maintenant habilité à faire le Kyerim ou la visualisation, la pratique de la transformation, et ceci mène finalement à la réalisation du Nirmanakaya ou la manifestation physique de l'illumination.

 

La syllabe rouge OM située au niveau de la gorge du gourou émet un rayon de lumière rouge vif qui pénètre dans notre propre centre de la gorge. Ainsi, tous les péchés et les obscurcissements du discours sont purifiés et chacun reçoit l’autonomisation et les réalisations spirituelles du discours du gourou. On est maintenant habilité à faire le Tsa Lung ou les récitations et les exercices de respiration (Pranayama) et ceci mènera éventuellement à la réalisation du Sambhogakaya ou de l'aspect énergétique de l'illumination.

 

De la syllabe bleue HUNG au cœur du gourou, un rayon de lumière bleu vif pénètre dans notre propre centre de cœur. Ainsi, tous les péchés et tous les obscurcissements de l'esprit sont purifiés et on reçoit le pouvoir et les réalisations spirituelles de l'esprit du gourou. On est maintenant habilité à faire le Dzogrim ou des exercices de yoga internes pour la reconnaissance de l'inséparabilité de la félicité et de la vacuité, ce qui conduit finalement à la réalisation du Dharmakaya ou de l'aspect ultime de l'esprit d'illumination.

 

Chacune de ces lumières se dissout et est absorbée par les sites ou les centres de notre propre être, comme le déversement d'eau dans l'eau, de sorte que le corps, la parole et l'esprit du gourou se confondent avec notre corps, notre parole et notre esprit. De cette manière, le pratiquant est à la fois purifié et habilité à absorber en lui-même l'accès, les énergies et les capacités du corps, de la parole et de l'esprit du gourou. Cette initiation et cette autonomisation aboutissent au processus de visualisation du gourou. Cela unit le praticien à tous les maîtres dans les lignes des enseignements du Dzogchen, et si cette pratique du gourou yoga est répétée, cela aide à maintenir ce lien ou ce lien spirituel.

 

 

Phase quatre: Réciter des prières

À ce stade, après avoir reçu les initiations et les bénédictions du gourou, on peut faire «L'invocation de Tapihritsa», qui est traduite dans la section suivante. Vous pouvez les réciter une fois ou aussi souvent que vous le souhaitez tout en adoptant une attitude de foi, de dévotion et d'aspiration à la libération et à l'illumination.

 

Comme nous l'avons dit, en présence du Maître, le pratiquant développe une relation personnelle avec lui et cultive consciemment des sentiments intenses de foi, de confiance et de dévotion ardente. On se donne inconditionnellement à ce maître parfait, et s’ouvre complètement, comme un petit enfant s’ouvre devant ses parents aimants. On prie avec une foi intense et un dévouement intense à la forme du gourou, qui est essentiellement identique à notre gourou racine en même temps, et lui demande de recevoir les bénédictions, les émanciations et les transmissions afin que l'on peut venir pratiquer et gagner une véritable compréhension de la vraie signification de Dzogchen. En fait, le gourou yoga est le moyen le plus efficace de préserver et d’améliorer les transmissions que vous avez reçues auparavant. Ainsi, le guru-yoga n'est pas une chose qui est faite une fois au début en tant que rituel d'initiation, mais une pratique de méditation qui est effectuée de manière répétée, au moins une fois par jour ou même au début de chaque séance de pratique.

 

À la fin des récitations, la vision du gourou dans le ciel se dissout en une masse de lumière. Cette lumière vient aux pratiquants et les pénètre. Ce moment d'union représente un vrai gourou yoga, une véritable unio mystica ou une véritable union mystique. En outre, cette visualisation donne un bref résumé et reprend la vision mystique originale et les expériences extatiques du Mahasiddha Gyerpungpa à Zhang-Zhung d'époques révolues. De cette façon, on arrive et on reste dans la ligne de transmission dans l'état de traversée sacrée de l'espace et du temps.