German Icon English Icon
PDF Download

La pratique consistant à générer Bodhichitta

Nous arrivons ici à purifier le flux d'esprit des trois pratiques préparatoires qui sont en accord avec tout dans le système général des Sutras et des Tantras. En ce qui concerne la première de ces pratiques préparatoires, cette section de la Déclaration concernant la génération de la pensée d’autrui énonce: Ce but résolu, qui cherche constamment à soulager les autres de la souffrance à réduire et libérer du Samsara, pour atteindre l'illumination d'un Bouddha, est appelé Bodhichitta. Cette représente le fondement du chemin spirituel, la génération de compassion pour les souffrances des autres. Selon le système de Sutra, il s'agit de la graine puissante à partir de laquelle grandit le grand arbre de la Bouddhéité.

 

Bien que la plupart des gens éprouvent naturellement des sentiments de compassion et d’empathie envers d’autres êtres vivants, en particulier quand ils en voient d’autres qui souffrent, même s’ils se considèrent religieux et «spirituels», ce n’est pas toujours le cas. Par conséquent, il est nécessaire de faire des efforts pour cultiver des sentiments de compassion afin de développer l'intention appelée la Bodhichitta ou la pensée de l'illumination. Ce processus comporte plusieurs étapes:

 

1. Tout d'abord, rappelez-vous que tous les êtres vivants ont déjà été, à un moment donné, dans une vie ou une autre, leur propre mère,

 

2. Et vous devriez vous souvenir de la gentillesse que la mère a montrée à son enfant à ce moment-là.

 

3. Par conséquent, vous devriez sincèrement souhaiter rembourser et réparer les bontés qui nous sont témoignées les unes après les autres.

 

4. Vous viennes créer le sentiment naturel de bonté et de convivialité envers ces autres êtres et

 

5. Vous développez de l'empathie et de la compassion pour les souffrances qu'ils vivent dans la vie présente.

 

6. En conséquence, vous pensez que tous ces êtres souffrants peuvent être libérés et développez l'espoir que pour y parvenir, vous allez réaliser la Bouddhéité.

 

7. Cet effort évolue vers une intention concrète en termes d'actions visant à bénéficier à d'autres êtres vivants et est connu sous le nom de Bodhitchitta.

 

Il y a trois phases dans cette pratique de générer la Bodhichitta:

 

1. Visualisation de l'arbre de refuge,
2. cultiver les sentiments de compassion, en pensant que tous les êtres sensibles étaient autrefois nos parents aimants et en se partageant soi-même avec les autres, et
3. de réciter les versets pour la production de la Bodhichitta.

 

Vous prenez toujours cinq postures de méditation et effectuez les neuf respirations pour la purification. Vous visualisez ensuite l’arbre du rassemblement ou le champ d’accumulation de mérite au ciel devant vous-mêmes. Cette visualisation est également connue comme la source du refuge et est brièvement décrite dans le texte: Dans le champ de la visualisation de ces sources être créée dans les cieux avant nous-mêmes comme décrit ci-dessus. Vous trouverez une description plus détaillée de cette visualisation dans la section suivante du Refuge.

 

Voici une brève méditation suggérée dans le texte, en gardant à l'esprit que tous les êtres sensibles de l'une ou l'autre vie passée étaient nos propres parents aimants. Compte tenu de sa souffrance actuelle dans le Samsara, vous vous sentez triste et effrayée à ce sujet. En réfléchissant de cette manière, vous produisez un désir spontané et non affecté d’aider et de développer une compassion intense pour ces.

 

 

Comment développons-nous et produisons-nous la Bodhichitta?

Nous devrions penser que tous les autres êtres vivants ont déjà été notre mère aimante, dans une vie passée ou dans une autre. Dans la série infinie de nos vies passées, depuis des temps sans commencement, tous les autres êtres, à un moment ou à un autre, ont été nos propres parents.

 

Par exemple, si vous mettez des pois noirs dans un vase rempli de grains de riz et que vous le secouez, ces pois vont éventuellement toucher tous les autres grains de riz plusieurs fois. C'est la même chose avec tous les êtres dans le Samsara. En parcourant le Samsara, nous entrons en contact direct avec tous les autres êtres vivants dans toutes les combinaisons et relations possibles. Dans chaque vie, nous avons différents parents et nos vies antérieures étaient infinies. Il est possible que nous ayons été connectés à eux il y a longtemps dans un autre monde. À cette époque, ils étaient gentils avec nous et nous montraient de l'amour et de l'affection en tant que parents. Même la féroce lionne est une bonne mère pour ses enfants. C'est la même chose avec tous les autres êtres. Celles-ci étaient autrefois destinées à nous, car une mère aimante prend soin de son enfant unique. Ils nous ont aimés et ne se sont pas plaints. Ils ont été très amicaux et patients avec nous. Pensez-y.

 

Par exemple, si vous faites quelque chose de bien pour une autre personne et qu'elle ne reconnaît pas cette gentillesse mais vous ignore ou, pire encore, vous maltraite, que ressentez-vous alors? Nous devons donc nous souvenir de la grande gentillesse de notre mère. Que pouvons-nous faire maintenant pour rembourser la gentillesse de nos parents? Actuellement, nos mères, tous ces autres êtres souffrent et sont perdus dans les illusions du Samsara. Que pouvons-nous faire? Nous voulons les libérer de cette misère, mais comment pouvons-nous le faire? Au présent, nous ne pouvons rien faire. Nous sommes également impuissants dans nos illusions et nos souffrances. Mais si nous reconnaissons la sagesse et le pouvoir de Bouddha, parce que seul Bouddha peut supprimer les souffrances de nos mères, cette pensée nous incitera à pratiquer les enseignements afin que nous finissions par réaliser la Bouddhéité. Avec nous, en tant que Bouddha, nous aurons alors la sagesse et la capacité de guider d’autres personnes hors de la souffrance vécue dans le Samsara. Ceci est notre motif pour la pratique du chemin spirituel.

 

Faites la promesse et l'engagement: «Moi aussi, je chercherai à atteindre l'état éclairé d'un Bouddha». En termes de comportement spirituel, vous pouvez pratiquer la Bodhichitta comme un berger, c’est-à-dire qu’un berger prend soin de son troupeau de moutons et qu’il veille à sa protection contre les loups et autres dangers. Ou vous pouvez pratiquer la Bodhichitta comme un guide, c'est-à-dire que le guide trouve le bon chemin et guide les autres en toute sécurité sur ce chemin. Ou vous pouvez pratiquer la Bodhichitta comme un maître-bateau qui emmène les autres en toute sécurité dans son bateau de l'autre côté du rivage. Comment mettre à jour la Bodhichitta dans son comportement envers les autres dépend de son propre niveau de performance, mais l'intention reste la même dans chaque cas.

 

Pour créer la Bodhichitta, récitez le verset suivant, connu sous le nom de «la représentation des mots pour la génération de la pensée de l'illumination»:

 

JI TAR GYAL WA PHAG PA JI ZHIN DU
DI SOK DU SUM GE WE THU PAL GYI
SEM CHAN SANG GYE THOB PAR DSCHJA WE CHYIR
DAK NI JYANG-CHUB CHOK SEM KYED DO

 

Tout comme tous les victorieux et les exaltés qui appartiennent aux trois temps,
En raison de l'abondance des pouvoirs de leurs mérites,
Cela a été fait pour amener tous les êtres sensibles à la réalisation de la Bouddhéité,
Alors, moi aussi, je créerai les pensées de la plus haute illumination!